Rester positif et vaincre le stress de Noël

Merci de partager !

comment_rester_positif_vaincre-stress_noel

La fête de Noël devrait supposément être une période de paix, de joie et d’amour ainsi que l’opportunité de passer de bons moments avec la famille et les amis. Malheureusement, cette “merveilleuse” période de l’année est bien souvent une des plus stressantes à traverser.

Vous sentez-vous coincée entre les attentes de votre famille, les obligations sociales et celles du boulot ? Ce n’est pas surprenant que vous vous sentiez stressée, parfois même déprimée, et que vous perdiez de vue vos propres besoins pendant cette période.

Est-ce que ce scénario vous est familier ?

Vous vous hâtez de finir vos projets au travail avant de prendre votre congé du Temps des Fêtes, quitte à faire des heures supplémentaires pour y parvenir.

Vous jonglez avec les obligations sociales, les achats de cadeaux, la planification des rencontres familiales, la préparation des menus, les réservations de voyage sans oublier l’achat de nouveaux vêtements à porter à Noël et au Jour de l’An.

Tout en conservant une bonne humeur à toute épreuve et sans jamais péter les plombs !

C’est encore pire si vous avez perdu votre emploi, un être cher ou tout ce que vous possédiez suite à un incendie ou à une catastrophe naturelle. Dans de telles circonstances, plusieurs personnes s’efforcent de sauver la face en faisant semblant de s’amuser pour faire plaisir aux autres.

Consolez-vous, vous n’êtes pas seule à appréhender cette course contre la montre pour parvenir à vous “réjouir” sur commande, à date fixe.

Dans cet article sur paru sur Le Point.fr, on mentionne :

 

“Décidément, les Français vont mal. Même Noël leur cause bien du souci ! Selon un sondage OpinionWay pour le site PriceMinister publié mardi, 37 % se déclarent stressés à l’approche du 25 décembre, soit, selon OpinionWay, une augmentation de 7 points par rapport à l’an dernier.

Pire, près de la moitié considère les achats de cadeaux comme une véritable « corvée ».

On s’interroge sur les 50 % restants !”

Journal personnel “Fêtes de fin d’année”

Je vous suggère donc de tenir un journal personnel spécial pendant le mois de décembre. De cette façon, vous vous offrez la chance de reprendre contact avec vos émotions et d’identifier quelles décisions vous allez prendre pour traverser les derniers jours de l’année le plus agréablement possible.

Ce journal “Fêtes de fin d’année” va jouer un rôle de confident, de coach et de laboratoire. Confident, parce que ce n’est pas toujours facile d’avouer à ses proches ce que l’on éprouve vraiment face à la fête de Noël. Certaines personnes peuvent mal interpréter ce que vous ressentez et se sentir blessées par vos craintes et votre malaise.

Et laboratoire, parce que ce que vous allez consigner les choix que vous privilégiés et comment ils se traduisent dans votre vécu quotidien.

Que vous soyez stressée par les incontournables rencontres avec la belle-famille ou que vous soyez inquiète à l’idée de trouver l’argent nécessaire pour faire face au flots de dépenses, faire cet exercice quotidiennement vous rendra plus productive et plus sereine.

Vous manquez de temps, c’est vrai, alors dans un premier temps vous allez tout simplement faire des listes. Vous n’êtes pas là pour écrire une dissertation universitaire. Clignement d'œil

J’aime Noël parce que…

Qu’est-ce qui vous apporte du bonheur pendant les fêtes de fin d’année ? Bien sur, faites votre propre liste, mais voici quelques exemples.

  1. revoir les membres de la famille qu’on ne voit pas souvent
  2. choisir le bon cadeau qui va plaire à vos proches
  3. le plaisir de voir les enfants déballer leurs cadeaux
  4. cuisiner pour ceux que vous aimer
  5. fêter avec des amis
  6. célébrer de façon spéciale avec des collègues de travail que vous appréciés
  7. décorer la maison
  8. acheter une nouvelle robe, de nouveaux souliers
  9. partir en voyage pour aller relaxer dans le Sud ou aller faire du ski
  10. admirer les décorations dans votre quartier ou au centre-ville

Je n’aime pas Noël parce que…

Qu’est-ce qui vous stresse le plus pendant les fêtes de fin d’année ? Encore une fois, allez-y avec vos propres exemples.

  1. recevoir des membres de votre famille avec qui vous n’avez rien en commun
  2. manquer d’argent pour faire face à toutes les dépenses que ça implique
  3. manquer de temps pour faire face à vos obligations familiales et sociales
  4. ne pas être appréciée à votre juste mesure
  5. échouer dans la préparation d’une réception parfaite
  6. décevoir vos enfants parce que vous n’avez pas les moyens de leur offrir les cadeaux qu’ils souhaitent avoir
  7. endurer les remarques acerbes de votre grand-mère
  8. supporter votre vieil oncle qui vous tripote les fesses quand il a pris un verre de trop
  9. tolérer les discussions qui s’enveniment quand tout le monde a un peu trop bu
  10. Constater que vos neveux et nièces ont tout viré à l’envers, brisé les jouets de vos enfants et fouillé dans votre coffre à bijoux ainsi que vos produits de maquillage

Rester positif à Noël

Plutôt que de céder à un vague sentiment de malaise, faire la liste , noir sur blanc, de ce qui vous irrite et vous charme à la fois dans la “féérie” de Noël va vous permettre d’identifier des solutions AVANT d’arriver à destination.

Parce que, oui, c’est possible de prévenir un surplus de stress et de désagréments en mettant l’accent sur “comment” vous voulez vraiment passer ce moment de l’année avec vos proches. Votre journal personnel vous aide à faire le point sur vos émotions et vous donne la chance d’identifier des pistes pour engager un dialogue franc et honnête avec vos proches pour que vous soyez tous au même diapason.

 

 

Merci de partager !